Jusqu'à jeudi soir : -20% sur tous les bijoux Aurélie Joliff et Les dissonances
(Remise appliquée en page panier, y compris sur les prix déjà réduits, non cumulable avec d'autres offres)

Interview de Créatrice : Azucar

interview-creatrice-bijoux-azucar

Derrière la marque de bijoux fantaisie Azucar se cache Cinthya Bot, une belle créatrice qui ajoute du pétillant à nos tenues, grâce à ses superbes créations dorées. Poisson Plume aime ses créations fines et légères, mais aussi la femme derrière ce joli nom de marque sucrée.

* Cinthya, parlez-nous d’abord du nom de votre marque, Azucar, créée en 2010. Dans quel esprit avez-vous choisi ce (joli) nom ?

Je suis née d’une mère Uruguayenne et d’un père Camerounais, en France. J’ai donc été bercée par 3 cultures, mais celle de ma mère a été particulièrement prégnante, avec le doux son des chansons en espagnol. Assez rapidement, j’ai découvert l’Amérique du Sud et mon attachement à ce continent s’est vraiment renforcé. Azucar, c’est aussi le cri de joie de la célèbre chanteuse, Célia Cruz qui le scandait régulièrement durant ses concerts : le café cubain se boit avec du sucre ! La vie aussi mérite un petit carré sucré de temps en temps…

poisson-plume-bijoux-fantaisie-creatrice-azucar

* Votre parcours : Comment êtes-vous arrivée au monde du bijou et de la création ? Avez-vous toujours pensé à devenir créatrice ? Enfant, aviez-vous plusieurs projets en tête ?

J’ai toujours aimé créer, bricoler, dénicher des fournitures. Enfant, j’avais une vieille boite de couture dans laquelle je conservais précieusement mes trésors : des perles, des rubans, des fils, des paillettes Je fabriquais mes petites poupées, je construisais mes maisons en cartons. Tout cela était bien plus drôle que les jouets achetés… j’y passais des heures :).  Malgré cela, je n’ai pas suivi cette voie mais une de mes copines faisait ses études en arts appliqués. J’étais vraiment fascinée par ce qu’elle y apprenait, ses dessins, les techniques. J’ai suivi mon chemin sur une voie « générale », tranquillement. Finalement, après avoir travaillé dans le secteur informatique, j’ai bien senti qu’il me manquait quelque chose. Et c’est à ce moment que je me suis mise à mon compte.interview-ceatrice

* Quelles sont les qualités indispensables à une créatrice de bijoux ? Quels aspects de ce métier vous enthousiasment le plus ?

C’est une question difficile. Je pense qu’il faut déjà savoir ce que l’on veut créer et avoir son style, une signature claire. Au départ, j’ai pas mal tâtonné, et je me cherchais. C’est cette étape qui m’a parue la plus difficile. Aujourd’hui, je crée selon mes envies et je m’écoute. C’est un métier fantastique, fascinant, très intense car au delà de la création (qui finalement ne représente pas la plus grande partie de mon temps), il faut avoir plusieurs  casquettes et tout gérer de A à Z.

bijoux-creoles-femme-createur

* Racontez-nous l’histoire de la naissance d’un des bijoux d’Azucar, du croquis à la réalisation.

La collection Shibori est née en 2014. J’adore cet imprimé et la technique Shibori. L’indigo donne des reflets incroyables sur le tissu. Je me suis beaucoup documentée sur cette technique et j’ai fait mes propres essais de teinture. Je ne suis pas partie d’un croquis, je me crée plutôt des tableaux, des moodboards, qui me donnent une idée d’un univers concernant une collection. Puis, à partir de là, je déroule le fil, en commençant par créer une pièce. C’est souvent la pièce majeure de la collection. Je peux y passer beaucoup de temps, plusieurs jours, voire plusieurs semaines si l’inspiration n’est pas au rendez vous. Et ensuite, une fois ce bijou créé, les autres déclinaisons viennent très rapidement. Si je suis en forme, je peux créer une collection complète dans la journée. Pour Shibori, je suis partie de la petite manchette. J’ai décidé de teinter de la soie pour que le bijou soit confortable à porter. La teinture est artisanale, je la fais moi même pour contrôler la couleur et surtout le motif, pour qu’il y ait un équilibre entre les zone blanches et les zones teintées. Une fois terminée, la manchette ressemble un peu à ces ciels d’été, bleu limpides traversés de nuages.

         bracelet-shibori-femme

* Joies et Difficultés de l’entrepreneuriat : pourriez-vous donner quelques conseils aux personnes se lançant dans la création en général et souhaitant lancer leur marque ?

Il ne faut pas avoir peur d’apprendre. Je suis une autodidacte à 100%, je me nourris de tout. Par contre, il ne faut pas avoir peur de travailler et s’investir au maximum. Être entrepreneur, c’est également un savant mélange d’audace et de raison. Il faut se lancer et parfois, attendre le bon moment (mais pas trop). Être multitâche (faire la compta, le commercial, la créa, la DA, les photos et tout l’administratif) avec le sourire, évidemment !

* Dans vos sources d’inspirations, j’ai pu comprendre qu’il y avait les voyages. Aimeriez-vous nous parler d’un pays ou d’une ville dans le monde qui vous inspire particulièrement ?

Une grande partie de ma famille vit en Argentine, une autre au Cameroun.
Au Nord-Ouest de l’Argentine, au Nord de Salta, sur les hauts plateaux, la lumière et les paysages sont absolument incroyables. La douceur de vivre, les couleur des montagnes, les lacs de sels, les routes en lacets : c’est tout simplement magique. J’y retournerai avec plaisir ! J’aime aussi l’ambiance presque parisienne de Buenos Aires, que j’ai parcourue bien des fois.
Au Cameroun, l’ambiance est tout autre : c’est un joyeux bordel, soyons franc. Mais j’y ai appris qu’il faut prendre son temps et que tout arrive. Les gens vivent de peu mais la générosité est sans limite. L’entraide est véritable, les gens se débrouillent, bricolent, recyclent.

eshop-bijouxinterview-azucar-blog-bijoux-fantaisie-poissonplume

eshop-bijoux

interview creatrice azucar

eshop-bijouxinterview azucar

eshop-bijoux

* Quel est votre type de bijou fantaisie favori : un collier, un bracelet ?

J’aime beaucoup les sautoirs, j’en porte régulièrement.

sautoir-pompon-azucar     sautoir-cristal-roche-azucar

* Aimez-vous flâner sur certains comptes Instagram ?

Quelques comptes favoris ? Oui, j’aime bien flâner sur Intagram. Et particulièrement le compte de Poisson Plume ;). J’aime aussi beaucoup les photos du compte Bavardises, très pur, très simple…

* En général, le week-end, vous…

Le week-end, je m’occupe de ma famille et je leur consacre le maximum de temps. J’ai tendance à beaucoup « travailler », même si je n’ai jamais l’impression de travailler, c’est l’avantage d’aimer ce que l’on fait. Donc le week-end, je m’oblige à ne pas toucher à mes perles et mes outils.

* Votre lieu préféré… à Paris… et ailleurs en France ?

J’aime bien le parc de la Villette en été. Des milliers de personnes sur les pelouses qui profitent du soleil, des enfants qui jouent au foot et jouent avec les fontaines, les guitares et les djembés qui sonnent, les concerts. C’est l’insouciance, tout simplement.

Un peu plus loin, je vais en Normandie, sur les côtes de la Manche, près des plages du débarquement. Le calme, l’espace, les plages désertes, c’est une lieu idéal pour créer, pour réfléchir, pour se perdre. Il y fait très souvent beau et la mer a une teinte étrange, mi grise, mi bleue qui change constamment.

* Un heureux souvenir d’enfance ou d’adolescence ?

Justement, des vacances en Normandie en famille, à courir dans l’herbe et à sauter sur les bottes de paille. J’avais tout l’espace dont j’avais besoin et mes parent nous laissaient assez libres. Nous pouvions nous réfugier tout au bout du parc et n’y revenir que pour manger.

* Musique : Quels sont vos groupes ou chanteur favoris ? Écoutez-vous de la musique pendant votre temps de création / travail ?

J’ai des goûts assez éclectiques en musique. Classique, Opéra, Pop, mais aussi électro : Cela va de Debussy, en passant par Bjork ou Tricky, Martina Topley Bird, Mickael Jackson, Coco Rosie. Par contre, quand je travaille, c’est dans le silence que je me concentre le mieux.

* Bec sucré ou bec salé ? Un plat que vous aimez cuisiner ou déguster ?

Je ne dis pas non aux bonbons ou viennoiseries mais curieusement, je deviens de plus en plus bec salé. J’aime la tartiflette et le poulet rôti, et je cuisine régulièrement un rougail de saucisses pas trop mauvais.

* D’autres passions, en dehors du monde de du bijou ?

Le bijou est une grande passion ! En dehors, j’aime lire de très gros livres, au coin du feu.

* Si vous deviez choisir votre mot préféré de la langue française ?

“Chatoyant”.collier-cristal-azucar-poisson-plume

* Des projets pour 2016 ? Des envies pour l’avenir de votre marque Azucar ? Votre rêve le plus fou ?

En 2016, je continue tranquillement sur ma lancée. Azucar va se décliner en argent et Gold-Filled et je travaille actuellement sur la collection hiver que je présenterai en Septembre sur Première Classe. Mon rêve le plus fou ? Que cela ne s’arrête jamais 🙂

* Enfin, Avez-vous une devise favorite ?

“L’imprévu est une incroyable aventure. Laissez vous aller  🙂  ”

Merci, Cinthya, pour cette belle interview. Quel plaisir d’en savoir un peu plus sur vous ainsi que sur vos goûts !

♥ Retrouvez notre joyeuse créatrice sur Instagram. Elle y tient un beau compte, ainsi que sur Facebook.

A bientôt,

Nathalie – Poisson Plume
Instagram
Facebook

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *